Évènement

Retour sur les Féeries Hivernales 2021 2/3

2 – Autour du Marché de Noël

Pendant que les parents faisaient leurs emplettes, les plus de 5 ans pouvaient adonner aux joies de l’accrobranche. La mini ferme en ville animée comme d’habitude par nos amis « les gens de la terre » aura attirée petits et grands.

A quatre reprises durant le week-end, c’était au tour d’une cinquantaine d’enfants du conservatoire de danse de nous faire, sous les yeux émerveillés des parents, une démonstration Flash mob impromptu sur une musique de Pink Floyd.

Pendant ce temps dimanche après-midi, il nous l’avait promis lors du Rage ta Chambre, c’était l’homme en rouge et blanc qui revenait parader dans les rue de Torcy dans son cabriolet Buick Roadster 1954 avec chauffeur et une cohorte de lutins du comité des fêtes distribuant des friandises à toutes les petites mains tendues. Après un passage par la résidence des personnes âgées et la ferme du couvent le cortège arrivait au marché de Noël pour le plus grand plaisir des enfants.

Évènement

Retour sur les Féeries Hivernales 2021 1/3

1 – Le tour des stands

Encore un succès pour cette seconde édition de nos féeries hivernales. Malgré un temps maussade et humide et la crise sanitaire qui n’en finit plus, sans compter les plus jeunes, vous étiez plus de 4000 adultes et enfants de plus de 12 ans à venir faire un tour sur le marché de Noël pour faire vos achats de fin d’année auprès des 30 exposants installés sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville de Torcy durant tout le week-end des 11 et 12 décembre 2021. Rétrospective en images:

Évènement

Et d’autres exposants aux Féeries Hivernales

Stand n°4 – Objets en bois, bois flotté proposés par David Aufray

Stand n°5 – Produits en tissus bio pour bébé et adulte (lingettes, essuie tout,  bavoir, balle de préhension…), des boucles d oreille en cuir, des bijoux de sac, des snoods et cheches  enfant et adulte, des robes tutu, de la maroquinerie. Tout cela présenté par Christelle Chabanis.

Stand n°6 – Les marrons chauds tant appréciés, mais aussi des « chichi » barbes à papa et crêpes, c’est ce que nous propose Hadda Zidani

Stand n°7 – Les produits de fleuristerie proposés par notre renommé fleuriste de la rue de Paris la boutique Actuel Flors, de Sylvie Thevenin et sa magnifique équipe.

Stand n°8 – De succulents fromages et bien évidemment quelques bonnes bouteilles sur le stand d’Ana notre fromagère installée rue de Paris.

Stand n°9 – Chocolats, Pâtes de fruits et confiserie c’est le domaine d’Alix, vous ne pourrez pas passez devant sans craquer.

Stand n°10 – Bougies en gel « cristal » transparent versé dans des contenant en verre avec sujets céramique, métal ou résine aux thèmes variés. Egalement bracelets en Wax le tout présenté par Marie-Christine Vigouroux.

Évènement

Les premiers exposants

Stand n°1 – Chapeaux et Bijoux présentés par Céline Hamot de Chapeaux & Co

Stand n°2 – Ruche, Miel et Pain d’épice présenté par Christine Poisson et Michel Leleu du Rucher Lognot

Stand n°3 – Objets en bois en verre et en terre, du jouet à tirer au photophore proposés par Marie-Claire Lacaussade

Évènement

La Parade du Père Noël

Retrouvez nous sur le chemin de la parade du Père Noël dimanche 12 décembre 2021
Venez parader avec lui de la Place des Rencontres jusqu’au Marché de Noël sur le Parvis de l’Hôtel de Ville ou faites juste un bout de chemin avec lui.
Voici son parcours:
Départ 14h30 Place des rencontres devant l’OMAC
Allée des enfants
Rue de la Mogotte
Rue du Perrier
Rue du Bel air
Arrêt Parking du Bel-Air
Cours de l’Arche Guédon
Rue de Beauregard
Arrêt Parking de Beauregard
Cours de l’Arche Guédon
Rue de Paris
Arrêt Résidence Lucien Mayadoux
Rue Vignette
Rue du Couvent
Arrêt MJC André Philip
Grande Rue
Rue de la chapelle
Rue de Girvan
Rue de l’Orangerie
Rue du cèdre
Rue de la chapelle
Rue de Paris
Place de l’église
Esplanade de l’Hôtel de Ville (arrivée vers 16h00)

Évènement

David Martin de nouveau le parrain des Féeries Hivernales 2021

DAVID MARTIN

L’aîné des huit enfants de Jacques Martin est né par hasard à Strasbourg en 1961. Son père était à cette époque là animateur à RTL. 

Très jeune, David Martin côtoie le monde du spectacle et profite des vacances scolaires ou autres jours fériés pour accompagner son père sur les routes de France. Ce sont de merveilleux souvenirs d’enfance pour David qui ne loupe pas une occasion pour parodier des chansons ou sketches célèbres. Son premier public : sa petite sœur Elise qui lui fait d’ailleurs une bonne publicité dans les cours de récréation !

David suit également des cours de piano et de violon. Le violon reste son instrument fétiche mais le violon, lui, ne l’aime pas !

Si son père lui a indéniablement donné le goût du spectacle, il lui a également inculqué la notion de bonne table.

En 1979, David débute sa carrière de cuisinier parmi les plus grandes tables de France pour apprendre son métier. De Delaveyne à Robuchon en passant par chez Trois Gros et la Présidence de la République, David peaufine ainsi sa formation. 

Passionné de voile, David largue les amarres en 1985 et  traverse l’Atlantique à bord de la Goélette Saint-Graal, un ancien bateau de course reconverti charter de luxe.  Il passe un an dans les West Indies (Caraïbes anglaises) avant de se rendre au Vénézuela où il est engagé comme chef de cuisine dans l’un des plus grands restaurants français de Caracas « El Gazero ». En 1986, toujours à Caracas, David ouvre son propre restaurant « El Barrio Franses » (Le quartier français). Sa créativité culinaire fait de lui une « star » de la cuisine.

En 1987, de retour en France, c’est aux côtés de son père dans l’émission « Dimanche Martin » diffusée sur France 2, que David débute sa carrière télévisuelle : il  y anime une rubrique culinaire « Comme sur un plateau ». Il y restera jusqu’en 1992.

En 1991, il ouvre son premier restaurant à Paris « L’Introuvable ». Il publie également cette année-là son premier livre en collaboration avec son père «Le bonheur à table ».

En 1994, c’est Michel Drucker cette fois qui lui propose une rubrique culinaire dans « Studio Gabriel ». Une vraie complicité s’instaure entre les deux hommes et leurs quatre années de collaboration restent pour David des moments inoubliables. 

David a également monté un spectacle culinaire humoristique  « Show Devant », one man show mêlant à la cuisine, musique et jonglerie. De foires en salons, de fêtes de villages en théâtres, en une dizaine d’années, David comptabilise plus de 500 représentations partout en France. En 1997, David ouvre un nouveau restaurant à Boulogne Billancourt « L’Auberge ». 

En 2001, David anime une rubrique quotidienne aux côtés de Sophie Davant dans l’émission « C’est au programme » diffusé sur France2 et également  dans « Télé Matin » présenté par William Leymergie. 

En 2009, au hasard d’un raid à moto au Cambodge, c’est un nouveau coup de cœur culinaire et David ouvre un restaurant à Siem Reap, au pied des temples d’Angkor, « Le Malraux ».

En 2013, Philippe Bouvard lui propose une chronique dans Les Grosses Têtes sur RTL.

Partageant son temps entre la France et le Cambodge, David Martin finalise en 2015 l’écriture de son nouveau one man « J’ai faim ! », toujours dans le cadre de cuisine-théâtre c’est-à-dire un parfait mélange entre des recettes de cuisine réellement réalisées sur scène et des sketches.
En 2016 « J ai faim » devient finalement une pièce de théâtre sous le titre « Coup de feu » il joue cette comédie en compagnie d’Olivier Till au festival d’Avignon avant de s’installer à Paris au théâtre de l’Archipel jusqu’ en 2017 puis en tournée.

En 2019, il signe chez Luc Hamet au théâtre d’Edgar Feydeau  pour interpréter le rôle de Barillon dans l’adaptation d’une comédie de G. Feydeau « Le mariage de Barillon » sous le titre « Ciel ma belle mère »…Gros carton !!!

2020 c’est une tournée troublée par la COVID qui remettra à 2021 le tour de France, Suisse et Belgique pour cette pièce.